1 Le projet

 (El proyecto)

Approuvé en juin 2010 par le Conseil d’Administration du Lycée d’Occitanie, le projet de travail en classe d’espagnol sur le Pérou pour la classe de 2TH1, section de 35 élèves âgés de 14 à 17 ans, était le suivant :

 Le film d’Ernesto Cabellos, Des marmites et des rêves, produit par Guarango ( www.guarango.tv/dols ) auquel nous avons eu accès grâce à l’Association Rencontres Cinémas d’Amérique latine de Toulouse, ARCALT ( www.cinelatino.com .fr), sera l’occasion de traiter le programme de culture générale à partir de ce document en cours d'espagnol, et de développer plusieurs activités, dont la cuisine.
La thèse soutenue par le cinéaste est que les Péruviens sont un peuple qui souffre d'une mésentente grave et souvent d'une violence très cruelle, alors qu'à l'heure du repas, tous sont d'accord pour penser que la meilleure cuisine, c'est la leur. Il fait des aliments le lien social qui unit les classes dominantes avec leurs tables élégantes et les miséreux, parfois victimes de tremblements de terre, ou vivant dans des conditions fort difficiles, et même aussi les exilés. On voit la cuisine péruvienne telle qu'elle est pratiquée dans la ville, que ce soit au restaurant ou dans la rue, à la campagne, en forêt amazonienne et dans les Andes, lors de fêtes diverses, etc. Le désir de reconnaissance internationale est très fort dans ce film, et le fait de travailler dessus au lycée en sera une, à sa façon.
Le travail se fera en articulation avec d'autres matières telles que:
-        la géographie touristique (on parcourt tout le pays, de l'Amazonie au désert côtier en passant par les Andes et Machu Pichu), ainsi que la relation écologique des produits qui procurent la nourriture et de l’exploitation humaine. En cours d’espagnol, sur ce point nous avons étudié les glyphes de Nazca, vu une vidéo sur Machu Pichu et étudié un document sur le centenaire de la découverte du lieu par Hiram Bingham.
-        l'histoire (le métissage au Pérou est le fruit d'une histoire violente dont les racines sont réparties dans le monde, sur une période qui va du XVI° à maintenant: au XVI°, conquête par l'Espagne de peuples brillants, décimés alors, mais qui, arpès des siècles de dépression et de résistance, sont en train de revenir à une position plus dynamique, de la fin XVI° au XIX°, esclavage des Africains par les Européens et vente en Amérique, dont le Pérou, remplacement de la main d'oeuvre esclave par une main d'oeuvre servile sous contrat d'origine majoritairement chinoise mais aussi d'Inde au XIX°, grandes migrations fuyant les guerres européennes, migrations américaines durant les dictatures des années 70, migrations internes dues à la guérilla du Sentier Lumineux dans les années 80, et l’exode rural, les deux choses coïncidant souvent, au XX°, émigration économique dans d’autres pays d’Amérique ou en Europe depuis une vingtaine d’années)
-         la citoyenneté sur le thème de la thèse du cinéaste, identité, alimentation et reconnaissance mutuelle.
-        les arts plastiques dans une esthétique variée et différente de la nôtre. Une production de décoration, d’arrangement du restaurant, sans compter l'esthétique des plats bien sûr, serait envisageable.
-        la littérature à travers des textes divers.
-        la cuisine bien évidemment, l’insertion de produits de régions lointaines, l’adéquation d’un mode d’alimentation avec le milieu naturel et l’histoire d’un pays, et ce serait bien d'arriver à réaliser un repas, un jour, de ceux qui se font avec décoration des lieux etc.
-        Le service en salle, avec arrangement des lieux.
Matériel disponible, en plus du film qui sera acheté par le lycée:
-        Un site de gastronomie péruvienne permettra aux élèves de faire leurs propres recherches, ainsi que celui de la foire gastronomique de Lima, fondée aussi par Acurio il y a trois ans et dont le pays invité cette année est l'Espagne. Elle a lieu au mois de septembre. Le site du film est aussi une ressource.
-        quelques recettes de cuisine à étudier en classe, d'autres qui sont accessibles par Internet et les élèves se chargent de faire cette recherche.
-        Des textes littéraires et des articles de presse
Possibilités diverses:
-        Visite d'un atelier d'artiste à Toulouse, celui de Walter Barrientos, peintre péruvien installé ici depuis fort longtemps et qui collabore avec l'ARCALT depuis des années.
-        Programmation d'un film péruvien aux 23° Rencontres Cinémas d'Amérique Latine, en mars 2011, avec rencontre entre un professionnel péruvien et les élèves de la classe.
-        Demander aux étudiants de BTS tourisme de contacter le restaurant de Gastón Acurio à Madrid, Astrid y Gastón. Éventuellement, tenter d'y trouver un stage pour un étudiant d'hôtellerie restauration.
-        Visite à Auch, au Musée des Jacobins, où il y a une très belle collection d'art ancien du sud de l'Amérique avec de superbes pièces péruviennes. C'est l'une des plus belles collections américaines de France la seconde après celle du Quai Branly à Paris.
 
 
( Retour au sommaire)
 

 

Modifier le commentaire 

par admin hotellerie-tourisme le 23 nov. 2011 à 15:14

haut de page